DEFINITION

L’isocinétisme est une méthode d’évaluation de la force musculaire et de rééducation.

Le dynamomètre isocinétique permet de réaliser un travail musculaire à une vitesse choisie et constante.

La résistance s’autoadapate face à la force développée par le patient.

AVANTAGES

Efficacité, car le travail musculaire est maximal sur la totalité de l’amplitude de mouvement (100% des capacités du moment).

Sécurité, la résistance ne dépasse pas ce que le patient peut mettre en force et donc les contraintes supportables par lui.

Evaluation objective de la force (précicion +++), et mise en avant de l’équilibre agoniste/antagoniste

Observation précise de la contraction musculaire dans toute sa course (courbes force/position).

Apres chirugie permet l’adaptation de la rééducation et la validation de la reprise sportive (évaluation complétée de bilans fonctionnels)

En prévention, pour obtenir les ratios agonistes / antagonistes, et orienter la préparation physique.

Pluri-articulaire (Genou, Epaule, cheville,…)

Biofeedback, pour plus de précision et de motivation dans les exercices.

EXEMPLES D’INDICATION

Bilan :

  • Genou : post LCA (Récupération musculaire suffisante ? + batterie de tests fonctionnels). Ce bilan (pris en charge par la CPAM) est précédé et suivi d’un rendez vous medical.
  • Epaule : épaule douloureuse et instable, épaule du lanceur (conflit postero-sup) équilibre RE/RI.
  • Cheville : équilibre EV/INV

Rééducation :

  • Déficit musculaire : renforcement optimisé +++
  • Lésion musculaire : Travail excentrique precis
  • Syndrome rotulien / Chondropathies: travail à vitesse élevée ( = faibles contraintes articulaires, loi de Bernoulli)